50 ans de l’Opel GT: «Seul voler peut procurer plus de sensations...»

download-pdf
download-image
download-all


  • Un coup d'éclat: c'est en 1968 qu'un coupé sport de rêve sort de l'usine pour la première fois
  • Un favori du public: son succès en Europe et en outre-mer dépasse toutes les attentes
  • Un modèle fait pour durer: l'Opel GT n'a eu besoin que de cinq ans pour immortaliser son statut
  • 40 ans de l'Opel GT Club Suisse; club invité au rassemblement Opel à Hoch-Ybrig

 

Glattpark.  «Seul voler peut procurer plus de sensations...» – ces simples mots suffisent à éveiller des souvenirs nostalgiques et des émotions pures. Tout comme son slogan dans l'histoire de la publicité, le produit en lui-même est devenu un classique. Il y a 50 ans, la première Opel GT, un coupé sport tout-terrain au charme irrésistible, est sortie des usines. À l'époque tout comme aujourd'hui, il s'agit d'une véritable voiture de rêve qui a marqué l'histoire de l'automobile. Pour célébrer son anniversaire, l'Opel GT prendra son départ début mai au Bodensee-Klassik. Et ses amateurs auront l'occasion lors d'autres événements prévus dans les mois prochains de vivre en direct l'icône de l'automobile, par exemple lors du Klassikertreffen à Rüsselsheim en juin.

Experimental GT: les ingénieurs d'Opel font preuve d'audace

La carrière de l'Opel GT ne commence pas à proprement parler il y a 50 ans, mais plus précisément il y a 53 ans, et ce, avec un coup d'éclat. En 1965, à Francfort, à l'occasion de l'IAA, Opel présente une voiture de sport deux places qui dépasse toutes les attentes du design automobile européen par sa ligne de carrosserie surprenante, son avant plat aux phares escamotables, ses ailes bombées et son arête nette taillée à l'arrière. Son apparence rappelle bien plus la forme ciselée de la fameuse bouteille de Coca-Cola, ce qui lui a valu le surnom de «forme de bouteille de Coca». En conséquence, les responsables de cette «Experimental-GT» – la première voiture-concept produite par un constructeur allemand – précisent qu'il ne s'agissait que d'une étude sur les hautes performances. Erhard Schnell et son équipe de designers ont conçu cette voiture extraordinaire dans le tout nouveau «Styling-Studio» de Rüsselheim, qui est également le premier centre de design d'un constructeur automobile en Europe

Erhard Schnell se souvient du grand secret qui planait autour du développement de l'Experimental GT: «Au début, il s'agissait d'un cas à part qui faisait office d'étude de style pour nous. Mon supérieur n'en avait pas parlé à la direction. Quand l'étude touchait presque à sa fin et pouvait être montrée à l'IAA, il n'a pas eu d'autre choix que d'informer ses supérieurs. Nous avions de gros doutes quand l'Experimental GT a été présentée pour la première fois en interne. Cela a été donc un gros soulagement quand elle a été accueillie par des applaudissements et un ravissement total.»

Et la suite a prouvé qu'il s'agissait d'une bonne intuition. En effet, peu après, lors de l'IAA, le public et les médias ont fait preuve d'un enthousiasme impressionnant: jamais on n'aurait attendu d'Opel une voiture de sport aussi extravagante. La presse et les visiteurs sont plus qu'impressionnés par le design audacieux. Et six ans après la première esquisse et seulement trois ans après la première étincelle à l'IAA, le prototype de la GT est passé au stade de voiture de série en un temps record.

Une collaboration sans frontière pour une voiture de rêve sans limite

En 1968, la première Opel GT sort de l'usine après être passée par le centre d'essai Opel à Dudenhofen pour subir une batterie de tests. Le coupé sport est déjà à l'époque le fruit d'une collaboration franco-allemande et donc un véritable véhicule européen: les carrossiers français Chausson et Brissonneau & Lotz, qui ont déjà travaillé avec Opel sur des projets communs, se chargent de l'emboutissage et du soudage des pièces de carrosserie ainsi que de la peinture et de l'équipement intérieur; le montage du châssis et du moteur se passe quant à lui en Allemagne.

Pour les clients de la GT, deux motorisations sont disponibles au choix: Un quatre cylindres 1,1 litre issu de la famille de la Kadett à 60 ch et un moteur 1,9 litre puissant de 90 ch de la série Rekord. Depuis le départ, la GT 1900 a été particulièrement demandée: Avec une vitesse maximale de 185 km/h et une accélération qui passe de 0 à 100 en 11,5 secondes, elles répondaient mieux aux désirs des conducteurs sportifs. La puissance du moteur sur une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports allait jusqu'à l'essieu arrière. Les clients européens choisissaient très rarement l'option automatique à trois rapports, mais elle a rencontré une plus grande popularité en outre-mer.

Friedhelm Engler, Design Director Exterior d'Opel, décrit le travail des responsables d'autrefois de la manière suivante: «Il était déjà audacieux de proposer une véritable conception de moteur central avant à partir l'architecture de la Kadett B. Au lieu de garnir un nouveau revêtement des pièces éprouvées de la grande série, ils n'ont pas hésité à produire un grand coup de maître, un véritable Gran Turismo. C'était déjà en soi faire preuve d'audace, voire d'insolence. C'est tout à fait typique des Hessois. On pourrait dire que la GT était le produit d'un courage d'acier.»

Révolutionnaire à l'intérieur comme à l'extérieur

La carrosserie de la voiture de série se distingue particulièrement du prototype, et ce à son avantage: La silhouette de la GT est encore plus sportive qu'avant. La partie avant apparaît plus volumineuse et le porte-à-faux avant plus court. Des saillies robustes pour le circuit d'admission – les «narines» – lui permettent d'avoir un capot plat et les phares escamotables angulaires de l'Experimental-GT ont laissé la place à des «yeux qui se ferment» arrondis, qui donnent au coupé sport une apparence irremplaçable et personnalisée. En même temps, sa silhouette puissante et élégante à la fois lui confère un aérodynamisme de haut niveau et assure que son slogan légendaire ne devienne pas réalité: l'arête nette arrière en bordure offre une force suffisante qui permet au coupé de rouler en toute sécurité même à grande vitesse. Toutefois, les ingénieurs ont dû faire face à un problème lors du développement, même s'il n'est que d'ordre journalistique: Le nouveau modèle ne passe inaperçu nulle part pour les essais de conduite car, selon le communiqué de presse de septembre 1968, «la forme aérodynamique du prototype secret de la GT empêchait tout camouflage».

Tout comme pour son apparence extérieure, l'intérieur de cette voiture de sport avec ses sièges baquets, son volant à trois branches et ses instruments ronds modernes offre une ambiance qui éveille chez les acheteurs et les passionnés d'hier comme ceux d'aujourd'hui une seule chose: de l'émotion à l'état pur. En plus de déclencher de l'enthousiasme avec la GT, les constructeurs d'Opel travaillent avec attention également à la protection des passagers: avec sa ceinture de sécurité trois points, ses protections anti-écrasement et latérale anti-collision, son habitacle stable, sa colonne de direction de sécurité coudée et ses nombreuses autres mesures de prévention font de l'Opel GT une pionnière pour son époque.

Des succès sportifs et voitures de record

L'Opel GT est avec son centre de gravité bas, son faible poids, sa carrosserie solide et son dynamisme exceptionnel une voiture faite pour les sports automobiles. C'est ainsi, par exemple, que les GT Conrero se sont distinguées dans les courses d'endurance tout comme les courses Opel sur le Nürburgring au début des années 1970. À cela s'ajoute d'autres points forts techniques: en 1971, Dr. Georg d'Opel, petit-fils du fondateur de l'entreprise, fait de la GT une voiture électrique. La version propulsée par un moteur électrique atteint presque les 189 km/h et établit plusieurs records du monde. En juin 1972, une version de l'Opel GT avec moteur diesel – aussi nommée «lime à ongles» – obtient deux records du monde et 18 records internationaux sur le circuit de vitesse à Dudenhofen lors de trajets d'essai: La vitesse maximale au-delà d'une distance de 1’000 mètres lors d'un bon départ atteint les 197 km/h – ce qui était une véritable performance à l'époque pour les voitures diesel. Le concepteur de la GT Erhard Schnell se rappelle comment l'idée de la forme plate est venue pour la GT: «Le budget total ne devait pas être trop élevé. Alors, nous avons tout simplement enlevé le toit sur une voiture qui devait à l'origine être remaniée en cabriolet.» Une solution simple pour un succès sensationnel!

En parlant de cabriolet: Déjà en 1969, les amateurs de conduite en plein air semblent voir un autre rêve se réaliser: Lors de l'IAA, Opel présente l'Aero GT avec sa lunette arrière escamotable électrique et son toit amovible. Mais malheureusement pour les amateurs de cabriolet, la GT ouverte ne dépassera pas le stade de la conception.

Néanmoins, la GT de série passionne les clients jusqu'à l'arrêt de sa production en 1973: ses performances puissantes, son design incomparable et son prix de départ attractif de seulement 10’767 marks font de la voiture de sport un bolide qui plaît aux acheteurs et qui dépasse toutes les attentes. En seulement cinq ans de production, elle atteint un tirage globale de 103’463 véhicules. Aussi bien les clients européens que les américains aiment ce modèle d'Opel extravagant: encore aujourd'hui, la GT a des fans sur les deux continents. De même, cette icône prouve que les concepteurs et les ingénieurs à Rüsselsheim travaillaient déjà à l'époque selon les valeurs de «précision allemande et de formes sculpturales» et conçoivent des modèles selon ses valeurs depuis une éternité. Ou comme Ken Duken, acteur et conducteur de l'Opel GT l'a attesté: «La publicité ment. Voler n'est pas la seule chose qui procure plus de sensations!»

40 ans de l’Opel GT Club Suisse

L'Opel GT Club Suisse fête en 2018 ses 40 ans. La rencontre pour l'anniversaire de l'Opel GT a lieu du 22 au 24 juin 2018 à Sarnen. Les conducteurs d’Opel GT peuvent s’inscrire au programme palpitant. 74 GT sont déjà enregistrées. Le vendredi 22 juin 2018 au soir, tous ces beaux véhicules seront exposés à Sarnen pour être découverts par chacun. Vous trouverez plus d’informations sur http://www.opel-gt-club.ch/40-jahre-opel-gt-club.html

30. Rassemblement Opel à Hoch-Ybrig

Ceux qui ne veulent pas patienter jusqu'en juin ont déjà la possibilité de s'émerveiller devant les bolides de génie le 27 mai 2018. L'Opel GT Club Suisse est invité au rassemblement Opel à Hoch-Ybrig. Le rassemblement est organisé pour la 30ème fois déjà. On y attendra environ 500 véhicules de la marque Opel, de la voiture actuelle au classique indémodable en passant les classiques plus récents de la production suisse à Bienne.

cf. informations sur l'événement sur https://www.facebook.com/OpelCH

 

Contact

Lukas Hasselberg
Téléphone: +41 44 828 28 42
Mobile: +41 79 322 09 74
lukas.hasselberg@opel.com

 

Scroll